Les fruits et les légumes pour le mois de juin/ + tout sur la cerise et le radis

Publié le par Isabella-Vegan-♥

5Vz0nMois de juin : Dans les Fruits ,  n'oubliez pas les  amandes vertes·
 55 fruits et légumes pour le mois de juin : vous avez le choix :))))
 

Légumes

 

 

 

 Un fruit de juin à aout : la CERISE♥

 

 

 

  • Bienfaits

  •  

La cerise est le plus sucré des fruits rouges et donc aussi le plus énergétique : elle fournit environ 68 kcal/100 g. A noter que les variétés "acides" (amarelle, griotte), surtout utilisées en produits transformés (conserves au sirop ou à l'eau-de-vie, fruits confits, confitures), sont moins sucrées et donc un peu moins caloriques.

Valeurs nutritionnelles
pour 100 g
Protides 0,8 g
Glucides 15 g
Lipides 0,4 g
Calories 68 kcal

 

Une portion de 125 g de cerises permet de couvrir 20 à 30 % de l'apport quotidien recommandé en vitamine C et 25 % de l'apport quotidien recommandé de provitamine A, ou carotène.

Ces vitamines ont des propriétés anti-oxydantes, c'est-à-dire qu'elles limitent les effets néfastes des radicaux libres sur les cellules.

Riches en eau et en potassium (250 mg/100 g), les cerises ont des propriétés diurétiques et leurs fibres stimulent le fonctionnement intestinal.
 

Pour une meilleure digestion, il est conseillé de bien les mastiquer et de ne pas boire trop d'eau en même temps. Sinon, dégustez-les cuites : leurs fibres sont alors très attendries.

 

Enfin, sachez qu'une étude réalisée aux États-Unis a montré que le jus de cerise joue un rôle anti-bactérien, qu'il peut neutraliser l'activité enzymatique aboutissant à la formation de plaque, prélude à la carie dentaire...

 

 

  •  
  • Dégustation

  •  

 

 

Choisissez les cerises fermes et charnues, avec des queues vertes et bien attachées, à la couleur brillante. Elles peuvent être plus ou moins foncées selon les variétés.

 

Conservez-les une journée dans une corbeille de fruits à l'abris de la chaleur, ou bien pas plus de deux jours dans le bac à légume du réfrigérateur.

 

 Dans ce cas, sortez-les au moins 30 minutes avant de les consommer.
Les cerises se congèlent très bien : lavées, égouttées, équeutées et dénoyautées ; nature ou recouvertes d'un sirop de sucre. Pour dénoyauter plus facilement les cerises, faites-les tremper une heure dans une eau glacée après les avoir équeutées.

 

Consommez-les rapidement pour profiter de tout leur jus et de tout leur sucre. Il n'y a rien de meilleur que de croquer dans un fruit frais...

 

Les cerises font aussi de très bonnes pâtisseries : tartes, clafoutis, soufflés. Pensez également à en mettre dans vos compotes, salades de fruits et coupes glacées.


Les cerises à la liqueur se marient très bien avec le chocolat, comme dans le délicieux gâteau Forêt Noire.

j'ai une délicieuse recette vegan, végétalienne de Forêt noire

 

 .

Parmi les liqueurs et les alcools à base de cerises, les plus connus sont : le kirsch d'Alsace, le guignolet d'Anjou, le ratafia de Provence, le cherry anglais et le marasquin d'Italie. On fait aussi du vin de cerises avec du jus de cerise fermenté.

 

 


Enfin, les queues de cerises et les fleurs de cerisiers séchées s'emploient en infusion.

 

 

  •  
  • Histoire

  •  

 

Les cerisier d'Europe se rattache à deux espèces originaires d'Asie Mineure :
 

- le merisier ou cerisier doux : bigarreau, guigne
- le griottier ou cerisier acide : amarelle, griotte

 

Les cerises sauvages étaient déjà consommé sous l'Antiquité et les cerisiers commencèrent à être cultivées au Moyen Age. Au 18ème siècle, Louis XV, grand amateur de cerises, encouragea la culture et le développement des nouvelles variétés. Aujourd'hui, plus de 200 variétés sont répertoriées dans notre pays, mais on n'en cultive qu'une douzaine seulement.

 

***Disponibles sur le marché de la mi-mai à mi-juillet, nos cerises viennent principalement du Sud-est.

 

Environ 50 000 tonnes de cerises sont produites chaque année en France.

 

Fruits :

d'autres légumes pour l'été les tomates évidemment :

 

 

LE RADIS :

Le radis est un légume-racine.

 

 De ce fait, il se gorge sous la terre d'une quantité remarquable de minéraux et d'oligo-éléments.

 

Avec notamment 243 mg/100 g de potassium et 20 mg/100 g de calcium, il permet de reminéraliser l'organisme très efficacement.

 

Il est aussi riche en soufre, qui lui donne sa saveur piquante mais qui, surtout, stimule l'appétit et la digestion. Le tout avec un apport calorique des plus bas : seulement 15 kcal/100 g !

Valeurs nutritionnelles
pour 100 g
Protides 0,6 g
Glucides 3 g
Lipides 0,1 g
Calories 15 kcal

De plus, il a l'avantage de concentrer une teneur importante en vitamine C : 100 g de radis en apporte 23 mg, soit 30 % des apports quotidiens recommandés. Cet apport est d'autant mieux préservé que le radis est, la plupart du temps, consommé cru. Une action renforcée par la présence de pigments rouges, riches en vitamine P, qui protègent les petits vaisseaux sanguins.

C'est aussi en tant que crudité que cette petite racine fournit le maximum de fibres (1,5 g/100 g). Sa richesse en cellulose le rend particulièrement efficace sur le fonctionnement du transit intestinal.

 

Préférez les radis jeunes et petits que vous mastiquerez bien, pour vous assurer une bonne digestion.

Sachez également que le radis appartient, au même titre que le navet et le chou, à la famille des crucifères. Des études s'intéressent de près à ces légumes dont certains composés ont une action de prévention sur le cancer, notamment de l'estomac et du colon.

 

Enfin, ses fanes sont une excellente source de provitamine A, antioxydante, ainsi que de vitamine C et de fer.

 

Un vrai concentré de tonus dont il serait dommage de ne pas profiter...

  •  
  • Dégustation

  •  

Choisissez-le de préférence petit car plus un radis est gros, plus il risque d'être creux et fade. Il doit être ferme, sans taches ni craquelures. Mais avant tout, c'est la fraîcheur de ses fanes, bien vertes, qu'il faut regarder.

Conservez-le peu de temps car il est bien plus croquant et savoureux lorsqu'il est frais. Cela dit, il peut se garder quatre à cinq jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, non lavé et sans ses fanes, enfermé dans un sac plastique perforé.
Avant de l'utiliser, il suffit de couper les fanes (à conserver bien sûr !) puis de le laver sous le robinet. A savoir : la couleur du radis change en fonction du PH, donc pour avoir de jolis radis bien rouges, lavez-les dans de l'eau citronnée.


Le radis noir, quant à lui, peut rester au frais une semaine, enveloppé d'un linge humide. Il se pèle et sa saveur très piquante oblige souvent à le faire dégorger.

Pour cela, coupez-le en tranches, laissez-le mariner une heure saupoudré de sel puis rincez.

 

 

Consommez-le cru, à la "croque-au-sel", en salade ect..;

 

.Le radis rose, par sa forme et sa couleur, se prête particulièrement à la décoration, en tulipes ou en lamelles, posées sur vos salades composés ou autres hors d'oeuvres.

 

Il est également tout disposé à faire de jolies brochettes pour l'apéritif


Bien qu'il soit parfait cru, il se révèle tout aussi goûteux cuit.

 

Il se fait revenir tout simplement dans un peu d'huile d'olive à la poêle, avec du persil . Il s'incorpore également très bien à une poêlée de légumes croquants.

 On peut enfin le mettre en bocal dans du vinaigre, il devient alors un condiment particulièrement relevé.


A découvrir aussi : les graines de radis germées. Originales et délicieuses, elles agrémentent soupes, sandwichs ....

Le radis noir, quant à lui, se prête de part sa forme plus volontiers à une utilisation râpée.

 

Ainsi préparé, il garde son piquant et donne du caractère à une salade ou à une purée de pommes de terre.

 

. Cuit, il se prépare comme le navet qu'il remplace d'ailleurs avantageusement.

 

 Le radis Daikon, enfin, se consomme surtout râpé, parfois confit dans la sauce soja.

 

Les Japonais en sont très friands, Ils en savourent aussi les feuilles ainsi que les graines germées.

N'oubliez pas enfin les précieuses fanes !

 

 Elles permettent de réaliser en un tour de main des soupes, potages, veloutés et purées très savoureux.

 

Et si elles sont bien fraîches et tendres, elles se cuisinent comme les épinards.

 

 

  •  
  • Histoire

  •  

 

 

Les origines de ce petit légume crucifère remonteraient vraisemblablement à plusieurs siècles avant notre ère. De sa Chine "natale", il a parcouru l'Egypte avant que les civilisations grecques et romaines ne l'adoptent à leur tour.

Véritable succès grâce à sa saveur particulière et à sa culture simple et rapide, le radis des Romains est cela dit très éloigné de ceux qui parent nos assiettes aujourd'hui, résultats de croisements successifs tout au long des siècles.

 


Il faut attendre le 16ème siècle pour découvrir le radis noir en France et encore 200 ans pour commencer à le consommer.

Il existe trois types de radis :


- le Daikon, long, conique et blanc, qui vient d'Asie


- le noir, long et trapu, originaire d'Europe de l'Est, récolté entre septembre et mars uniquement


- le petit, appelé aussi "radis de tous les mois", dont la couleur diffère selon la variété. Les variétés que l'on croise le plus souvent sur les marchés sont le radis Cerise, rond et écarlate, le National, carmin au bout blanc, le Gaudry, rond et rouge au bout blanc et le radis de 18 jours, demi long et rose au bout blanc.

Produit surtout en Ile-de-France, Pays-de-la-Loire et Centre toute l'année, c'est néanmoins au printemps et à l'été qu'il est incontestablement le meilleur.

 

 

 

Publié dans RECETTES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article